LES REGLES EN TRIATHLON

Voici les règles principales à connaître avant de se lancer sur son premier triathlon ou à se remémorer pour les « habitués » !

1 - Procédure d’intervention des arbitres :

Au cours d’une épreuve, un concurrent peut être :

  • Averti : verbalement (pas de carton)
  • Sanctionné :
    • Carton Jaune : Pour demande de remise en conformité (stop and go)
    • carton noir : Par pénalité de temps pour les fautes commises durant la course en vélo (y compris aspiration abri)
    • carton rouge : disqualifié
  • Mis hors course : carton rouge

 

2 – Matériel :

Tout abandon de matériel (bidon, tenue, lunettes), de déchets et emballages divers hors des zones de propreté prévues à cet effet est interdit et sera sanctionné (si l’athlète peut ramasser et se mettre en conformité, la sanction sera un carton jaune ; si l’athlète ne peut pas ou ne veut pas, la sanction sera un carton rouge = disqualification).

 

3- Tenue/dossard :

Courir et rouler torse nu est interdit. Le bas du corps doit être convenablement vêtu. Les fermetures des trifonctions pourront être ouvertes au plus bas jusqu’à la base du sternum. Les bretelles seront gardées sur les épaules.

Les dossards seront positionnés correctement dès la sortie de l’aire de transition. Ils ne doivent être ni coupés, ni pliés, ni cachés. Ils seront portés de façon parfaitement visible sur la partie basse du dos en cyclisme et sur le devant en course à pied. Dans le cas où un concurrent franchit la ligne d’arrivée sans dossard, il ne pourra être classé.  Rappel, ils doivent être fixés par 3 points.

Toute aide physique ou matérielle depuis le départ jusqu’à l’arrivée est interdite et disqualifiante. Est également considérée comme aide extérieure : l’accompagnement, ravitaillement, l’assistance technique et aide matérielle par des personnes extérieurs à l’épreuve ou entre concurrents sur une épreuve individuelle.

Des dérogations spécifiques (météo, épreuves fédérales) à ces règles pourront être prises et annoncées lors du briefing.

 

4 - Natation

Il est autorisé de marcher ou courir sur le fond au départ et à l’arrivée. Il est interdit d’utiliser le fond, les bouées, ou autres objets flottants pour gagner un quelconque avantage. Pour des raisons de sécurité, il est toutefois autorisé de se reposer temporairement sur un point fixe.

Les officiels sont autorisés à arrêter un concurrent pour raison de sécurité, ou quand le temps limite est dépassé.

La combinaison isothermique de natation ne peut comprendre plus de 3 parties : cagoule, haut avec ou sans manches, pantalon. L’épaisseur maximale est de 5mm. Le recouvrement des 2 parties de la combinaison  n’excédera pas 5cm.

La température de l’eau doit être prise par un arbitre une heure avant le départ, au milieu du parcours natation, à 60cm de profondeur. Elle doit être clairement affichée et annoncée une heure avant le départ.

Lorsque le port de la combinaison isothermique est rendu obligatoire, cette dernière devra couvrir à minima le buste et les cuisses.

Lorsque la combinaison isothermique est interdite, le port d’une surtenue est interdit et le port d’une seule des parties composant une combinaison (cagoule, haut avec ou sans manches, pantalon) est interdit.

 

Jeunes

XS à M

L à XXL

Annulation de la partie natation

≤16°c

≤12°c

≤12°c

Combinaison obligatoire

 

≤16°c

≤16°c

Combinaison interdite

≥24°c

≥24°c

≥24°c

 

5 – Cyclisme

Le code de la route doit être connu et respecté tout au long de l’épreuve.

Lorsque l’aspiration-abri (drafting) est interdite le concurrent n’est ni autorisé à s’abriter derrière ou à côté d’un autre concurrent, ni à profiter de l’aspiration d’un autre concurrent ou de véhicule pendant la course cycliste.

La zone d’aspiration Abri est définie :

Pour un vélo ou une moto par un rectangle de 7m de long sur 3m en largeur pour les courses format XS,S,M et 10m de long sur 3m de largeur pour les courses format L,XL, XXL.

Pour une voiture, par un rectangle de 35m en longueur et de 5m en largeur.

Tout coureur progressant dans la zone d’aspiration abri doit le faire franchement sur un axe parallèle.

Quand un concurrent est dépassé par un autre concurrent, il est de sa responsabilité de sortir de la zone d’aspiration abri et de se laisser distancer de 7m (formats XS,S,M) et 10m (formats L,XL,XXL). Un concurrent est dépassé quand la roue avant d’un autre concurrent dépasse la sienne.

Le guidon doit avoir des embouts. Les poignées de freins doivent être orientées vers le bas.

Le port du casque est obligatoire. Il doit être attaché de manière à ce que la jugulaire ne s’échappe pas du menton (vérification par les arbitres à l’entrée du parc).

L’utilisation des radios, téléphones portables, lecteur MP3 est interdite. Les caméras de type GOPro sont autorisées si celles-ci n’engendrent pas de risque pour le coureur lui –même (structure du casque non modifiée) ou pour les autres (moyen de fixation…).

Les bidons de verre ou cassables sont interdits.

Les prolongateurs sont permis, à condition que leur longueur ne dépasse pas de la ligne créée par les points les plus en avant des leviers de freins. Les prolongateurs doivent être pontés avec un dispositif rigide disponible dans le commerce, et ne doivent pas supporter de manettes de freins pointées vers l’avant.

Au moins 16 rayons sur chacune des deux roues, qui seront de même diamètre.

Pour la sortie du parc à vélo la montée sur le vélo se fait APRES la ligne blanche et pour l’entrée dans le parc après le vélo la descente de vélo se fait AVANT la ligne blanche. 

 

6 - Course à pied

La matérialisation des kilomètres est obligatoire :

Au moins tous les 2 kilomètres pour les épreuves XS, S, M

Au moins tous les 5 kilomètres pour les épreuves L, XL, XXL

 

7 – Aire de transition :

Tout marquage distinctif ou personnalisé permettant au concurrent d’identifier son emplacement est interdit. La serviette de bain est autorisée et ne constitue pas un marquage distinctif. Les changements de tenue doivent impérativement s’effectuer dans l’aire de transition. La nudité est interdite. Le concurrent met le casque sur sa tête et attache la jugulaire avant de prendre son vélo. Il ne peut détacher sa jugulaire qu’après avoir replacé son vélo à son emplacement. Les concurrents ou leur matériel ne doivent pas gêner les autres concurrents. Les concurrents ne doivent pas déplacer, déranger l’équipement des autres athlètes.

 

Fanck-Stevan-Fabrice,09/04/2015