23/09/2016

TRISKEL RACE

posté à 08h32

Direction la Bretagne pour Régis Reculeau, qui a participé au triathlon L "Triskel Race" et qui nous fait part de ses impressions de course :

 

 

"Un Départ à 8h pour la natation dans le “Grand Nord” à Guidel (juste au dessus Lorient) pour le TRISKEL RACE. Il fallait être motivé mais surtout bien préparé pour ce Triathlon L. Dans un petit coin splendide de la Bretagne, avec un soleil éblouissant (et oui j’ai pris des coups de soleil ; mais on m’avait prévenu ; en Bretagne il pleut que sur les C-- (Je partais donc très rassuré !).

La partie natation; les 10 degrés dans l’air et une eau à 17 dans ce petit lagon calme (uniquement à marée haute, ce qui impose cette heure de départ plutôt matinale) nous pressait à débuter cette épreuve. En ce qui me concerne, cela s’est plutôt bien passé, après avoir un peu jouer des coudes jusqu'à la bouée, mon niveau en nage me permet de prendre le large, donc d’être moins dérangé ( je veux dire, qu’ils m’ont déjà mis 200 m ) la boucle passe très vite; les 50 m sur le sable de la sortie à l'australienne était plutôt sympas grâce au encouragement d’un public très présent ( cela devait être pour se réchauffer). Personne pour me couper le rythme lors de la seconde boucle, attention je reviens fort sur la tête de course, ou pas !!!

 

Je croyais que les 500m de course à pied dans le sable, en combi aurait suffit à me réchauffer, mais j’ai eu la bonne idée de mettre la veste pour la partie vélo (choix que je ne regrettais pas après les 8 premiers kilomètres sur front de mer en plein vent). Aussitôt quitté la côte, une montée sur 1km nous emmène sur le plateau, les 30 kilomètres suivant sont roulant, quand le vent ne se mêle pas à la fête. Pour le reste de la course, cela alternait montée et descente en passant dans des endroits magnifiques pour nous changer les idées, mais pas assez, pour me faire oublier que les 35 km/heure de moyenne que je souhaitais tenir, commence à se faire ressentir sur les cuisses.

 

En ce qui concerne la course à pied, les organisateurs avaient noté sur le mail d'information et de conseils, 3 jours avant l’épreuve : “Globalement le parcours de vélo est usant. Il faut toujours avoir en tête que derrière il y a une grosse course à pied !” Que voulaient-ils dire par une grosse course à pied ??? Simplement que dès que l’on quitte le port, cela monte sur 1200m, avec les crampes et le mal au dos (normal; il me faut au moins 5 km pour me remettre dans le bon sens !!!) Le reste du parcours un trail de presque 23 km (sur 3 tours) sur des chemins, dans les bois et sur un petit barrage. Super, mais fatigant, il fallait être constamment vigilant dans ce parcours plein de pierres et de racines. Malgré tout, je me surprends à allonger la foulée sur le peu de plat ( au mieux 1 km par tour ) .

 

Je passe la ligne d’arrivée très satisfait de ma performance et de mon état de forme en 5h28 (34mn en natation / vélo 2h38 - 87km - 33 km/h / cap 2h11- 23 km - 11 km/h ). L'accueil dans la zone de ravitaillement est à l’image du paysage. Tous les bénévoles sont gentils et serviables. Finalement, ce triathlon a largement réussi à me faire oublier celui du Mont Blanc, que j’aurais vraiment aimé faire avec ceux du club. Le seul point négatif, j’étais le seul représentant du Pays de St Gilles Vendée Tri et c’est plus sympa lorsque l’on est plusieurs au départ.

 

Régis"

 

RESULTATS

 


16/09/2016

MERCI A TOUS !

posté à 20h29

Le Pays de Saint Gilles Croix de Vie Vendée Triathlon se joint au Président de la FFtri pour remercier tout ceux qui ont oeuvré au succés de ce magnifique Week-end sportif !

 


15/09/2016

SAINT GILLES CROIX DE VIE, RETOUR MÉDIAS !

posté à 00h23

 

 

 

 

 

 

 

- PHOTOS SAMEDI 10 SEPTEMBRE 2016

- PHOTOS DIMANCHE 11 SEPTEMBRE 2016

- PHOTOS VIA FACEBOOK 

 


12/09/2016

Deux jours de triple effort sur la grande plage

posté à 15h26

 

La ville accueillait deux épreuves de triathlon ce week-end. Plus de 1 000 sportifs se sont départagés dont de nombreuses jeunes pousses.
Un week-end placé sous le signe du triple effort pour Saint-Gilles-Croix-de-Vie ! La ville accueillait deux épreuves de triathlon, dans des conditions idéales : une mer à 20° et un soleil omniprésent.

Au total, plus de mille triathlètes se sont affrontés sur le site de la grande plage, dans des épreuves enchaînées de natation, vélo et course à pied.

 

Samedi, se déroulait la finale du championnat national de 3e division, qui a accueilli une vingtaine d'équipes sur chacune des deux courses et qui a vu le sacre du club de Liévin chez les femmes et Bordeaux chez les hommes.

 

Un public en nombre pour le 11è Triathlon International

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

RÉSUMÉ :

Finales championnat de France D3. Liévin, chez les filles, et les Girondins de Bordeaux, chez les garçons, sont sacrés champions de France de D3 et accèdent à la D2. Elles étaient 102 participantes à ce championnat de France féminin de D3 réparties par équipes de trois ou quatre filles motivées pour placer trois d'entre elles aux meilleures places.

 

Tel était l'enjeu des seize équipes nationales ce samedi après-midi sur le remblai de la Grande Plage de Saint-Gilles Croix de Vie  pour une accession en D2. Ce sont les filles de Liévin et de Saint-Quentin en Yvelines qui prenaient l'ascendant à l'issue des 750 m de natation dans une mer formée. Sortie en cinquième position, l'Ukrainienne de Marseille, Yuliya Yelistratova, toute juste rentrée des Jeux de Rio (avec une 36e place à la clé), gérait.

Les 20 km à vélo permettaient à la jeune Ukrainienne d'arriver en tête sur l'aire de transition, suivie de près par l'Espagnole de Liévin Sara Guerreiro. Les 5 km de course à pied n'y changeaient rien, Yuliya Yelistratova l'emportait devançant de 40 secondes l'Espagnole, la Portugaise de l'AS Muret Triathlon, Liliana Pereira Alexandre prenant la troisième place à 48 secondes.

Au jeu des trois meilleures placées, ce sont les clubs de Liévin, les Sardines de Marseille et le Triathlon Club de la Grande Motte qui accèdent à la D2. " Nous sommes montés en D1 avec les garçons, maintenant les filles en D2, c'est le bonheur " se réjouit Laurent Szewczyk, le coach de Liévin.

 

1ère femme Yuliya Yelistratova Sardines de Marseille (Finale France D3)

 

Une heure plus tard, place aux garçons avec, notamment, la présence de l'Aixois, double champion du monde, qualifié pour Hawaï et son ironman, Bertrand Billard. À la sortie de l'eau, c'est l'Écossais Douglas Roberts, des Girondins de Bordeaux, qui levait la tête le premier avec une avance confortable. Une minute d'avance sur ses concurrents, avance qu'il conservait sur les 20 km à vélo puis sur les 5 km de course à pied, au total un cavalier seul sans souffrir ou presque.

 

1er equipe homme (Girondins de Bordeaux) Finale France D3

 

Seul Louis Vitiello, un junior de l'ES Blanquefort, restait dans son sillage, terminant deuxième à 21 secondes. Andres Cendan Llorens, l'Espagnol des Girondins se plaçait troisième à 54 secondes. " Nous sommes un club jeune (2009) " explique Gaël Le Gledic, le coach des Girondins, " et nous construisons ce club étape par étape. C'est formidable pour les garçons ". Le Triathl'Aix et l'ES Blanquefort accompagnent les Girondins en D2.

 

Résultats Féminins : 1. TC de Liévin (Sara Guerrero 2e, Ester Flores Martin 11e, Cassandre Huck 13e) ; 2. Sardines Marseille (Yuliya Yelistratova 1re, Meline Pellicer 8e, Héloïse Bottin 17e) ; 3. TC La Grande Motte (Paula Herrero 9e, Celine Senia 15e, Cloé Morigal 23e).

 

Résultats Garçons : 1. Girondins de Bordeaux (Douglas Roberts 1er, Andres Cendan Llorens 3e, Pierre Brohez 8e) ; 2. Triathl'Aix (Anthony Pannier 6e, Bertrand Billard 7e, Antoine Falduto 13e) ; 3. ES Blanquefort (Louis Vitiello 2e, Dylan Gomesse 5e, Martin Quifille 19e).

 

Dimanche, a eu lieu la 11ème édition du triathlon international.

 

Si la première épreuve du matin 9h00 course distance S (750m de natation, 20km de vélo, et 5km de course à pied) et à 15h.00 celle des as, soutenue par un nombreux public (15 000 personnes), a tenu toutes ses promesses, on retiendra également les belles images de la matinée consacrée aux plus jeunes, très encouragés par leurs familles sur les trois distances. Des épreuves jeunes qui laisseront par la suite la place aux novices pour différentes courses sur les distances XS aux féminins, relais et open.

 

Le public present au triathlon 2016

 

RÉSUMÉ :

Danilo Sapunov et Frédérique Joussemet, les patrons 2016

 

Distance M de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

L'Ukrainien remporte pour la première fois l'épreuve, qui servait de support pour la finale Challenge de Vendée, de main de maître. Troisième victoire de Frédérique Joussemet sur le triathlon International et finit meilleure féminine.


Ils étaient 270 partants à ce triathlon M international ouvert aux triathlètes évoluant dans des clubs départementaux, régionaux et de D1, D2, D3 de la France entière sous les yeux des 15 000 spectateurs. Au menu : 1 500 m de natation à l’australienne (2 x 750m), 40 km à vélo (4 tours) et 10 km de course à pied (3tours). Ouverts aux hommes et femmes juniors, seniors et vétérans.

 

Au rayon des attendus, l'Ukrainien de Vesoul Danilo Sapunov, 2è en 2016, Lilian Jegou des Herbiers "un peu fatigué parce qu'en pleine préparation du triathlon longue distance d'Hawaï dans un mois ", et Jérôme Joussemet toujours placé et le vendéen d'origine, Nicolas Alliot, licencié au TC Liévin.

 

Danilo Sapunov - 1er homme du 11e triathlon International distance M 

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

Chez les femmes, madame Joussemet, Frédérique de son prénom était la grande favorite.

 

À la sortie des 1 500 m de natation, Alliot, le jeune vendéen du TC Liévin, sortait en tête suivi de Sapunov et d'Antoine Commère, le Lavallois. Puis le couple Joussemet, qui se suivait.

Danilo Sapunov, sorti 2e de la transition, dévorait Nicolas Alliot dans la première partie du parcours et lui prenait trois minutes d'entrée. "Je savais que la natation et le vélo étaient mes points faibles", raconte le Vendéen de Luçon, licencié dans le Nord.

C'était même Antoine Commère qui doublait Alliot et entamait la course à pied avec deux minutes de retard sur l'Ukrainien, très à l'aise.

Jegou, très à l'épreuve dans la partie natation, refaisait son retard à vélo, sans surprise il est un ancien pro, et passait à la course à pied en 5e position.

Chez les filles, Frédérique Joussemet maintenait son avance de 2' 30'' sur la lavalloise Amandine Bodin à vélo et faisait cavalier seul.

 

Podium féminins du 11e triathlon International distance M

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

Sans faiblir le moins du monde, l'Ukrainien remportait le titre en 1 h 57' 09'' devant, finalement, Nicolas Alliot. " J'ai repris Antoine Commère dès les premiers cent mètres de course à pied, je savais que j'avais ce qu'il fallait pour revenir sur lui et ensuite j'ai tenté de me rapprocher de Danilo, mais il était intouchable aujourd'hui. "

 

Bien revenu à vélo, on pensait que Lilian Jegou allait rentrer, mais il plafonnait à mi-course.

Un temps près de Commere, en 4e position, il faisait illusion, mais Jérôme Joussemet et Gaetan Vivien, encore un Lavallois, s'assuraient les places d'honneur.

 

Les 4 premiers hommes du 11e triathlon International

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

Au final, sans surprise, l'Ukrainien s'impose. Alliot prend la 2e place et Antoine Commère complète le podium. 

Frédérique Joussemet ajoute un nouveau succès à son riche palmarès, elle termine en 2 h 13' 58' devant la Lavalloise Amandine Bodin et la Marseillaise Héloïse Bottin.

 

Podium homme du 11e triathlon International distance M  

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

À noter la belle performance du local de l'étape, le gillocrucien Pierre Ruau qui prend une 8è place au scratch en 2h06' 34''. Dans l'ensemble des très belles performances sur toutes les courses des sociètaires du Pays de Saint Gilles Croix de Vie Vendée Triathlon avec plusieurs podiums, en relais et chez les jeunes.

 

Les jeunes Gillocruciens triathlon Kids

Saint Gilles Croix de Vie 2016

 

Un GRAND MERCI à TOUS les BÉNÉVOLES !

Merci à monsieur Jacques Dubois, président du Surfing Club Saint Gilles pour avoir partagé, samedi, l'espace de la Grande Plage à Saint Gilles Croix De Vie et pour sa compréhension.

 

Résultats Hommes : 1. Danilo Sapunov (Tri Vesoul), 1 h 57' 09'' ; 2. Nicolas Alliot (TC Liévin), 2 h 01' 02'' ; 3. Antoine Commere (Laval Tc), 2 h 02' 53'' ; 4. Jérôme Joussemet (Tri Veloce Saint-Sébastien), 2 h 02' 53'' ; 5. Gaétan Vivien (Laval TC), 2 h 04' 33''.

 

Femmes : 1. Frédérique Joussemet (Tri Véloce Saint-Sébastien), en 2 h 13' 58'' ; 2. Amandine Bodin (Laval TC), 2 h 15' 55'' ; 3. Héloïse Bottin (Sardines Marseille), 2 h 19' 57'' ; 4. Annabelle Texier (Les Sables Vendée), 2h21'49'' ; 5. Hélène Scheller (Les Sables Vendée), 2 h 28' 28''.

 

TEXTE © O-F 2016 / © PHOTOS G-G 2016 (Bientôt en ligne)

 

LES RESULTATS 2016


11/09/2016

Liévin et Bordeaux champions de France de D3

posté à 06h12

Finales championnat de France D3. Liévin, chez les filles, et les Girondins de Bordeaux, chez les garçons, sont sacrés champions de France de D3 et accèdent à la D2. Elles étaient 102 participantes à ce championnat de France féminin de D3 réparties par équipes de trois ou quatre filles motivées pour placer trois d'entre elles aux meilleures places.

 

Tel était l'enjeu des seize équipes nationales ce samedi après-midi sur le remblai de la Grande Plage de Saint-Gilles Croix de Vie  pour une accession en D2. Ce sont les filles de Liévin et de Saint-Quentin en Yvelines qui prenaient l'ascendant à l'issue des 750 m de natation dans une mer formée. Sortie en cinquième position, l'Ukrainienne de Marseille, Yuliya Yelistratova, toute juste rentrée des Jeux de Rio (avec une 36e place à la clé), gérait.

Les 20 km à vélo permettaient à la jeune Ukrainienne d'arriver en tête sur l'aire de transition, suivie de près par l'Espagnole de Liévin Sara Guerreiro. Les 5 km de course à pied n'y changeaient rien, Yuliya Yelistratova l'emportait devançant de 40 secondes l'Espagnole, la Portugaise de l'AS Muret Triathlon, Liliana Pereira Alexandre prenant la troisième place à 48 secondes.

Au jeu des trois meilleures placées, ce sont les clubs de Liévin, les Sardines de Marseille et le Triathlon Club de la Grande Motte qui accèdent à la D2. " Nous sommes montés en D1 avec les garçons, maintenant les filles en D2, c'est le bonheur " se réjouit Laurent Szewczyk, le coach de Liévin.

 

Une heure plus tard, place aux garçons avec, notamment, la présence de l'Aixois, double champion du monde, qualifié pour Hawaï et son ironman, Bertrand Billard. À la sortie de l'eau, c'est l'Écossais Douglas Roberts, des Girondins de Bordeaux, qui levait la tête le premier avec une avance confortable. Une minute d'avance sur ses concurrents, avance qu'il conservait sur les 20 km à vélo puis sur les 5 km de course à pied, au total un cavalier seul sans souffrir ou presque.

Seul Louis Vitiello, un junior de l'ES Blanquefort, restait dans son sillage, terminant deuxième à 21 secondes. Andres Cendan Llorens, l'Espagnol des Girondins se plaçait troisième à 54 secondes. " Nous sommes un club jeune (2 009) " explique Gaël Le Gledic, le coach des Girondins, " et nous construisons ce club étape par étape. C'est formidable pour les garçons ". Le Triathl'Aix et l'ES Blanquefort accompagnent les Girondins en D2.

 

Résultats Féminins : 1. TC de Liévin (Sara Guerrero 2e, Ester Flores Martin 11e, Cassandre Huck 13e) ; 2. Sardines Marseille (Yuliya Yelistratova 1re, Meline Pellicer 8e, Héloïse Bottin 17e) ; 3. TC La Grande Motte (Paula Herrero 9e, Celine Senia 15e, Cloé Morigal 23e).

 

Résultats Garçons : 1. Girondins de Bordeaux (Douglas Roberts 1er, Andres Cendan Llorens 3e, Pierre Brohez 8e) ; 2. Triathl'Aix (Anthony Pannier 6e, Bertrand Billard 7e, Antoine Falduto 13e) ; 3. ES Blanquefort (Louis Vitiello 2e, Dylan Gomesse 5e, Martin Quifille 19e).

 

Ce dimanche : début des compétitions dès 9 h. 15 h 30 : Distance M finale challenge de Vendée.

 

PHOTOS (bientôt en ligne) :

 

RÉSULTATS FINALES D3




» Consulter les archives

RSS